UP' Magazine soutient Festival Vivant
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

UN FESTIVAL POUR COOPERER SUR LE THEME : 

BIOÉCONOMIES, BIOTECHS, AGRICULTURES, 

POUR UN FUTUR VIABLE ? 

Le FESTIVAL VIVANT a réuni pendant trois jours à Paris tous ceux qui transforment, utilisent, observent le monde vivant. 
Pour aborder successivement : 
- La révolution bioéconomique? le 15 sept.
- Les nouvelles techniques génétiques d’édition, le 16 sept
- BioDesign, la fabrique de la vie, pour quoi faire?  le 17 sept
 
►TROIS JOURS DE COLLOQUES mobilisant plus de 70 intervenants 
 
►UN VILLAGE DES INITIATIVES avec 20 équipes d’étudiants, start-ups, associations impliquées
 
►UN ESPACE BIO’FUTURS avec une dizaine d’artistes exposants 
 
►UN CINE-DEBAT : Nature, le nouvel Eldorado de la finance
 
►UNE PERFORMANCE ARTISTIQUE : Tangible strip-tease (en nanoséquences) avec ORLAN et Maël le Mée
 
►UN ATELIER JEUNESSE : Modelons la vie ! avec Candice Hayat

La Moisson du FESTIVAL VIVANT

JEUDI 15 SEPTEMBRE 2016 - 9H / 21H00
VERS UNE RÉVOLUTION BIOÉCONOMIQUE ?

La bioéconomie mobilise les dynamiques du vivant pour produire. Mais le technomarché a des logiques peu favorables à respecter les dynamiques du vivant : adaptation, évolution, mémoire, interdépendance. Cette journée vise à décrire diverses formes de la bioéconomie et à caractériser les tensions et dilemmes qui se manifestent avec les fonctions et limites du vivant. Elle propose d’identi!er des voies et des moyens de régulation susceptibles de contribuer à l’émergence d’une bioéconomie responsable.

Reportage vidéo sur la journée du 15 septembre

 

9h -13h
LES ENJEUX DE L’INDUSTRIALISATION DU VIVANT
 
9h - 9h30 : Quelle bioéconomie face aux nouvelles visions du vivant ?
Introduction : Gilles Trystram, directeur d’AgroParisTech
 
9h30 - 10h : Les diverses formes de la bioéconomie et leurs enjeux
Franck-Dominique Vivien, économiste, Université de Reims
 
10h - 10h30 : Évolution, épigénétique : quand la vie déborde le programme
Jane Lecomte, biologiste, Université Paris-Sud
Guillaume Lecointre, biologiste, Muséum national d’histoire naturelle (MNHN)
 
10h30 – 11h : DIALOGUE
La bio-innovation peut-elle être en phase avec le vivant ?
Avec François Léger, agronome, AgroParisTech, Franck-Dominique Vivien,
Jane Lecomte et Guillaume Lecointre
 
11h-11h30 : PAUSE
 
11h30 - 11h45 : Introduction
Entreprises et vivant : qui s’adapte à qui ?
Martino Nieddu, grand témoin, économiste, Université de Reims
 
11h45 – 13h : TABLE RONDE
Miser sur le vivant : quels modèles économiques pour l’avenir ?
Témoignages de dirigeants d’entreprises
François Monnet, Solvay 
Marc Delcourt, Global Bioenergies
Jean-Marie Chauvet, Bioraffinerie Bazancourt – Pomacle, projet Ferme 112 / Fondation Jacques de Bohan
Cyrille Pauthenier, Abolis Technologies
Animation : Jean-Jacques Perrier
 
13h -14h00 : DÉJEUNER
 
14h00 – 18h30 
COMMENT FAVORISER UNE BIOÉCONOMIE SOUHAITABLE ?
 
14h00 - 14h30 : TEMOIGNAGE
Cécile Renouard, ESSEC, avec Antoine Missemer, CNRS, CIRED
 
14h30 - 16h : TROIS ATELIERS
QUELS MOYENS PEUT-ON MOBILISER POUR INTÉGRER DES DÉMARCHES VERTUEUSES ?
 
PRODUCTION BIOSOURCÉE ET BIOINSPIRÉE
Eric Firtion, Association Chimie du végétal
Kalina Raskin, biologiste, Centre européen d’excellence en biomimétisme de Senlis (CEEBIOS)
Animation : Hélène Leriche, OREE
 
SÉLECTIONS ET BIOTECHNOLOGIES
Jean-Christophe Gouache, Directeur des affaires internationales et Président du comité scientifique, Limagrain, et Vincent Fromion, INRA Jouy-en-Josas, Unité mathématiques et informatique appliquées du génome à l’environnement (MaIAGE)
Animation : Jean Jacques Perrier
 
BIOCONTRÔLE - BIOMODULATION
Johann Fournil, M2i Lifesciences,
André Fougeroux, Responsable national agriculture durable, Syngenta
Thibaut Malausa, INRA Sophia-Antipolis, coordinateur du consortium public-privé sur le biocontrôle. Animation : Gilles Luneau, GLOBAL Mag
 
16h - 16h15 : PAUSE
 
16h15 - 16h45 : Synthèse des ateliers
 
16h45 - 18h : TABLE RONDE
Quelles régulations pour une bioéconomie responsable ?
Francis Duchiron, biologiste, Université de Reims
Alexandre Rambaud, économiste, AgroParisTech, président du Cercle des comptables environnementaux et sociaux
Michel Trommetter, économiste, INRA Grenoble / Heather McKhann, INRA, chargée d’affaires européennes / Julien Dugué, bureau bioéconomie, Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt
Animation : Dorothée Browaeys
 
18h : Synthèse et perspectives - Dorothée Browaeys
 
-------------
 
19h - 21h CINE-DÉBAT
Nature, le nouvel Eldorado de la finance ?
Un film de Sandrine Feydel, débat avec Harold Levrel, chercheur en économie écologique (CIRED) et AgroParisTech - Animation : Hadrien Kreiss (Watch out Project)
 

 

 
 

VENDREDI 16 SEPTEMBRE 2016 - 9H / 22H00

ÉCOSYSTÈMES & SOCIÉTÉS FACE AUX NOUVELLES TECHNIQUES GÉNÉTIQUES

 
Les nouvelles interventions (CRISPR-Cas9, Talen, Genedrive…) sur le génome des organismes vivants prennent de l’ampleur (pour usages sur les microbes industriels, les semences, les moustiques…). Les enjeux sont tels qu’ils ne peuvent rester une affaire de scientifiques ou d’industriels : il convient de les traiter au plan politique. Dans un contexte de radicalisation des acteurs, ce colloque-forum propose d’aborder les questions de fond : que permettent ces nouvelles techniques d’édition ? Qui s’en empare ? Pour quoi faire ? Répondent-elles à nos défis prioritaires ? Peuvent-elles induire des risques ? Sont-elles traçables et réglementées ? Peut-on réaliser une évaluation par les parties prenantes de ces projets pour une innovation inclusive et responsable ?

Reportage vidéo sur la journée du 16 septembre

 
 
9h -13h
OGM, ÉDITION DE GÈNES, FORÇAGE GÉNÉTIQUE : ATOUTS ET LIMITES ?
 
9h - 9h30 : Quelle gouvernance des biosolutions ?
introduction : Raphael Larrère, sociologue, Académie d’Agriculture de France
 
9h30 - 10h30 : INTERVENTIONS SUR LES GÉNOMES : LES POSSIBLES ET LES PROJETS ?
 
Du côté des microorganismes : biotechs blanches
Gilles Truan, INSA Toulouse, GDR Synbio
Du côté des plantes : biotechs vertes
Peter Rogowsky, INRA Lyon
Vers des moustiques génétiquement modifiés ?
Eric Marois, INSERM Strasbourg
 
10h30 – 11h30 : QUELS ORGANISMES VIVANTS COMME SOLUTIONS FACE AUX ENJEUX ÉCOLOGIQUES ?
Enjeux, défis et risques des biotechs industrielles
Patrick Perré, chaire biotechnologie, Centrale-Supélec
Sélections variétales et environnement
Alain Charcosset, INRA, Le Moulon
 
11h-11h30 : PAUSE
 
12h – 13h : TABLE RONDE
Quels critères pertinents pour évaluer les usages et choisir les bonnes pratiques ?
Avec
Nils Braun, Haut conseil aux biotechnologies
Arnaud Apoteker, ancien conseiller du groupe des Verts au Parlement européen, coordinateur du Tribunal Monsanto
Jean-Hugues Barthelemy directeur du Centre international d’études Gilbert Simondon (CIDES) / Thomas Tcheudjo, association BioClub de SupBiotech
 
Animation : Dorothée Browaeys
 
13h - 14h : DÉJEUNER
 
14h00 – 18h30
QUELLES MODALITÉS D’UN DIALOGUE DES PARTIES PRENANTES ?
 
14h - 14h15 : TEMOIGNAGE
Joëlle Zask, philosophe politique, Université de Provence, auteur de La démocratie aux champs (La Découverte, 2016)
 
14h15 - 15h45 : TROIS ATELIERS
EXAMEN DES PROJETS ET CRITÈRES DE VALEUR
 
MICROBES INDUSTRIELS
Patrick Perré, chaire biotechnologie de l’Ecole Centrale-Supelec
Michael Krel, EnobraQ
Animation : Gilles Luneau, Global Mag
 
SÉLECTIONS SEMENCES
Olivier Lucas, RAGT2n SAS
Yves Bertheau, INRA, MNHN
Animation : Barbara Livoreil, Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB)
 
LUTTE ANTI-MOUSTIQUES
Mylène Weill, CNRS, Université de Montpellier
Baptiste Morizot Université Aix-Marseille/ CIDES
Animation : Dorothée Browaeys
 
15h45 - 16h PAUSE
 
16h - 16h30 Synthèse des ateliers
 
16h30 - 17h30 : TABLE-RONDE
Quel contrat de confiance pour intervenir génétiquement sur les organismes vivants ?
Olivier Lucas, responsable des affaires scientifiques RAGT2n SAS et groupe de travail sur les NBT de l’Union française des semenciers (UFS)
Eric Meunier, Inf’OGM
Michael Krel, EnobraQ
Animation : Etienne Maclouf, MNHN
 
17h30 : CONCLUSION
Jean-Paul Karsenty, économiste CETCOPRA
Prendre soin de la diversité du monde vivant, seul antidote à notre vulnérabilité croissante
 
Synthèse et perspectives : Dorothée Browaeys
 
 
 
 
19h – 21h30
SOIRÉE FESTIVE : pitches étudiants du VILLAGE DES INITIATIVES
 
Parle avec la matière
Allison Bricknel et Marie Choquet (STRATE Ecole de design) : Sculpter son habitat grâce aux champignons -
Sébastien Gaultier (iGEM Paris Bettencourt) : Franck & Stain
 
Mines d’énergie
Bastien Séguret (STRATE Ecole de design) : Oasis d’énergie
Delphine Dessaux (iGEM Evry) : Let’us play
 
La part de la terre
Pierre Michel (STRATE Ecole de design) : Golem protecteur de la terre
Audrey Speyer (Central Saint Martins de Londres) : Purifungi
 
Pousse la mer
Claire Lepage et Alexandra Lakermance (STRATE Ecole de design) : Bulles d’oxygène
 
Habeas Corpus
Jeanne Gobin et Alix Lefebvre (STRATE Ecole de design) : Des greffes qui poussent
 
 
Performance ORLAN et Mael Le Mée : Tangible strip-tease (en nanoséquences)
 
 

SAMEDI 17 SEPTEMBRE 2016 - 9H / 18H

BIODESIGN : FAÇONNER LA VIE, POUR QUOI FAIRE ?

 
Avec internet, les outils de surveillance et de calcul, les automates, la santé connectée, l’agriculture hors-sol, les modifications génétiques… nos vies sont en pleine mutation. Nous les forgeons selon nos désirs : levures pour produire de la vanille ou de la morphine, microalgues pour fournir du carburant, insectes pour jouer le rôle de drone de surveillance, moustiques stériles pour décimer les vecteurs de maladies… Nos relations au monde vivant se reconfigurent : que peut encore signifier le terme « naturel » ? Pouvons-nous aujourd’hui supporter l’inachevé, la vulnérabilité, l’imprévisible, les interdépendances du vivant ? Comment voulons-nous cohabiter et co-évoluer avec les artefacts vivants que nous fabriquons ?? La journée vise à partager les « valeurs de la vie » auxquelles nous tenons. Si nous pouvons désormais planifier (éliminer) des populations, comment allons-nous gouverner des choix éclairés ?
 

Reportage vidéo sur la journée du 17 septembre

 
9h30 -13h
LES ATOUTS DE LA VIE AUXQUELS NOUS TENONS
 
9h30 – 9h50 : Peut-on hybrider ou augmenter la vie ?
Jean-Michel Besnier, Université Paris 4, Sorbonne
 
9h50 – 10h45 : Next Nature ou la fusion entre nature et culture
Koert van Mensvoort, Next Nature, Amsterdam
 
10h45 – 11h : PAUSE
 
11H -12H30 : TABLE RONDE
 
Pourquoi fabriquer du vivant ?
Bernadette Bensaude Vincent, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne,
 
Expansion des performances et transhumanisme : Quelles limites et quelles règles ?
Jean-François Toussaint, directeur de l’Institut de recherche médicale et d’épidémiologie du sport
 
Passer par le symbolique pour penser l’avenir de la vie
Jean-François Bouthors, essayiste, éditeur, collaborateur de la revue Esprit,
Animation : Dorothée Browaeys
 
12h30 – 13h : Rester vivants dans le « farwest » de la disruption ?
Bernard Stiegler, philosophe, Institut de recherche et d’innovation, Ars industrialis, auteur de Dans la disruption (LLL, 2016)
 
13h - 14h15 : DÉJEUNER
 
14h15 – 18h00
QUEL FUTUR VIABLE ENTRE NATURE ET CULTURE ?
 
14h15 - 14h45 : TÉMOIGNAGE
Grand témoin : Jean-Paul Karsenty, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Notre expérience du monde vivant
Michel Blay, historien, CNRS, auteur de L’existence au risque de l’innovation (CNRS ed. 2014)
 
14H45 – 16H30 : CINQ ATELIERS SCÉNARIOS ENTRE LES POSSIBLES ET LE SOUHAITABLE
 
PARLE AVEC LA MATIÈRE
Avec Philippe Deterre, CNRS
Animation : Frédéric Tournier, Université Paris Diderot
 
MINES D’ÉNERGIE
Avec Christophe Goupil , LIED, Université Paris Diderot et Adrienne Ressayre, INRA, Université Paris-Saclay
Animation : Aurélie Mossé, ENSAD
 
LA PART DE LA TERRE
Avec Louise Browaeys, agronome et auteur
Animation : Hadrien Kreiss, fondateur de Watch out
 
POUSSE LA MER
Avec Valérie Le Brenne, Association Bloom
Animation : Sophie Le Chat, O-Ei
 
HABEAS CORPUS
Avec Sylvie Lautru, Université Paris-Saclay
Animation : Véronique Gaboriau, Polykali
 
16h30 : PAUSE
 
17h : Synthèse des ateliers
 
17h30 : CONCLUSION
Quels principes d’une (bio)politique du long terme ?
Bernadette Bensaude Vincent, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne,
 

 

 

Le Festival Vivant, un programme multidisciplinaire pour s'interroger sur le futur du vivant

Le FESTIVAL VIVANT est une dynamique soutenue par le programme européen Synenergene dédié à la mise en société de la bioéconomie, des biotechs et de la biologie de synthèse (2014 – 2017). Ce processus porté par 23 partenaires, réalise des rencontres et manifestations afin de permettre au grand public de découvrir et questionner les possibilités biotechniques. Synenergene fait partie des plans de mobilisation et d’apprentissage mutuel (MMLAP) pour la recherche et l’innovation responsables (RRI) soutenus par l’Union européenne (UE) et se déroule de juillet 2013 à juin 2017. 
 
Le volet français est porté par l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et piloté par Dorothée Browaeys (conception, coordination) et Bernadette Bensaude Vincent (professeur émérite de philosophie), avec Fabienne Marion (commissaire d’exposition).
Celui-ci a été conçu comme une spirale (cycle de rencontres : CATALYSES, COLLOQUE BIOSYNTHE / BIOHACKING/ VITA NOVA, QUESTIONS DE VIES, LES BOULLIMICS) avec une implication progressive des parties prenantes concernées, intéressées, éloignée. 
Le FESTIVAL VIVANT de septembre 2016 en est le point d'orgue.
Quinze partenaires (espaces d’innovation sociale, lieux culturels, grandes écoles, institutions, ONG, média…) ont été mobilisés pour soutenir cette dynamique au sein du Comité de prospective
 
 
 
 

Le cycle Festival Vivant

Les enjeux de la biologie de synthèse

Qu'on les mange, qu'on les caresse ou qu'on les manipule,les organismes vivants nous intriguent, nous inspirent, nous alimentent. Ils nous parlent de ce que nous sommes. Nous disent notre apprtenance au monde, notre condition... Pourtant tout bascule... Nos corps, nos existences, nos écosystèmes sont remaniés, questionnés par la domestication et l'industrialisation du vivant. Quelle "vie nouvelle" s'élabore dans nos laboratoires, nos fermes, nos champs, nos imaginaires ? Entre Lego et organisme, produit fini ou toujours inachevé, fabrique hors-sol ou en relation, projet de perfection ou d'intégration,quel écosystème se trame pour nous, demain ?
 
La biologie de synthèse est un nouveau domaine scientifique et technique qui vise à créer et multiplier des organismes vivants grâce aux connaissances sur leur génome et leur fonctionnement biologique. Ces organismes accompliront des tâches prédéfinies, par exemple la production de substances chimiques, de médicaments, de carburants, ou la détection de polluants ou d’agents pathogènes.
 
Ces activités de synthèse soulèvent de nombreuses questions intéressant tous les citoyens. Par exemple : Sont-elles des solutions aux maladies, à l’insécurité alimentaire, au réchauffement climatique, aux problèmes énergétiques ? Risque-t-on une prolifération d’armes biologiques ? Les aliments vont-ils être de plus en plus synthétiques ? La biologie de synthèse peut-elle s’appliquer aux mammifères et à l’homme et les « transformer » ?
 
La participation des citoyens aux développements scientifiques et technologiques est une nécessité démocratique, mais aussi un moyen de leur « donner forme » en les « déconfinant » de leur milieu d’origine. Dans le cas de la biologie de synthèse, le projet présenté sur ce site est de faire s’exprimer des perceptions et des questionnements par ceux qui découvrent ou s’intéressent à ce domaine, et ainsi de contribuer aux contours d’une innovation responsable en la matière.
 

Les derniers articles publiés sur les blogs de la Communauté du FESTIVAL VIVANT

  • Penser collectivement les usages du vivant

    sur la bioéconomie et nous a invités à repenser collectivement les termes du débat de l’industrialisation du vivant.   La bioéconomie à sa source chez Georgescu Roegen   ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mercredi 19 octobre 2016
  • Les techniques sont notre environnement naturel

      Il s’agit pour moi d’explorer les frontières mouvantes entre la biologie et la technologie. D'un coté, l'environnement de notre nature originelle est remplacé par un design huma ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    jeudi 13 octobre 2016
  • Face aux limites : changer nos rapports au monde vivant

    : course à la performance et ses dérives, dérèglement climatique, recul de la biodiversité, réchauffement touchent la totalité des pays.   De nombreux plafonds sont en passe d’êt ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    jeudi 13 octobre 2016
  • Passer par le symbolique pour penser l’avenir du vivant

      Ne faut-il pas convenir que nous sommes réduits à des choix imparfaits, à penser dans des zones grises, incertaines ? Ne faut-il pas consentir à entrer dans la complexité, ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    jeudi 13 octobre 2016
  • Quelles modalités d’un dialogue des parties prenantes sur les OGM ?

      Lorsque la participation des citoyens à la vie publique se réduit au vote des représentants, si important qu’il soit, elle s’écarte des conditions normales de la responsabilité individ ...

    Evaluez cet article:
    par biorespAccess
    mercredi 12 octobre 2016
  • Du côté des microorganismes : les biotechs blanches.

    peut être végétale ou issue de déchets ou coproduits industriels non valorisés. Dans le cas de la biomasse végétale, la transformation s’effectue le plus souvent  via une série de procédés ph ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mercredi 12 octobre 2016
  • Vers des moustiques génétiquement modifiés ?

      Avec un transgène doté de la propriété de forçage génétique, il serait  théoriquement possible de conférer aux moustiques soit une résistance aux pathogènes qu'ils transmet ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mercredi 12 octobre 2016
  • Les robots font-ils l’amour ? Le transhumanisme en 12 questions

    Une vie artificielle est-elle appelée à remplacer la vie biologique, de même qu’une intelligence artificielle est annoncée devoir rendre obsolète l’intelligence biologique ? Que résulterait ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mercredi 12 octobre 2016
  • Opportunités et contraintes de la chimie biosourcée

    de par les structures spécifiques que la nature construit (cas de matières végétales disponibles) ou peut construire si l’on utilise des biotechnologies industrielles. Le développement de la ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mercredi 12 octobre 2016
  • Les enjeux de la propriété sur le vivant

    de plusieurs enjeux (économique, éthique, social ou environnemental) mais la clef d'entrée est ici l'économie.   En économie, une entreprise investit en R&D si elle a un retou ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mercredi 12 octobre 2016
  • Les produits biosourcés sont-ils durables ?

    qui vont proposer une large gamme de produits à des clients industriels, les industriels de la chimie et de la transformation/formulation capable de fabriquer des intermédiaires chimiques, des rés ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mardi 11 octobre 2016
  • Miser sur le vivant : quels modèles économiques pour l’avenir ?

      La bioéconomie pour pomper le CO2   La problématique de la bioéconomie s’inscrit pleinement dans ce contexte de transition énergétique et économique. Développe ...

    Evaluez cet article:
    0
    par FESTIVALVIVANT
    mardi 11 octobre 2016
Voir plus d'articles

Les partenaires du Festival Vivant

 
  • Synenergene
  • Université Paris 1
  • Museum national d'histoire naturelle
  • AgroParisTech
  • Sup BioTEch
  • UP' Magazine